background image
agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

100 ans après, les mutineries

Les mutineries dans l’armée française en 1917 sont maintenant bien connues. Elles ont fait l’objet d’importants travaux depuis le travail pionnier de Guy Pedroncini en 1967, puis celui de Leonard V. Smith en 1994, et plus récemment des études renouvelées de Denis Rolland en 2005, d’André Loez en 2010. Mais on peut se demander si le prisme français n’a pas eu tendance à isoler les mutineries françaises des autres phénomènes de refus qui ont touché d’autres armées belligérantes. C’est pourquoi, à l’occasion du centenaire de l’année 1917, ce colloque se propose de resituer le phénomène des refus collectifs dans le contexte plus large du premier conflit mondial. D’autre part, il est proposé d’aborder la question de la perception des mutineries de 1917 dans l’espace public aujourd’hui. En effet, quels enjeux politiques et sociaux revêtent encore aujourd’hui les refus collectifs de guerre et ses représentations culturelles toujours présentes ?

Vendredi 9 et samedi 10 juin 2017

Le Mail, Centre culturel, rue Jean de Dormans 02200 Soissons

Programme

Vendredi 9 juin – Mutineries et refus de guerre

9H30 ouverture du colloque et allocutions protocolaires

Présidence Emmanuelle CRONIER

Maître de conférences, Université Picardie – Jules Verne

I – Formes et figures du refus collectif des mutineries

1) Le refus au féminin : soldats et femmes révoltés en Bulgarie.
Snezhana DIMITROVA (professeure Université N. Rilski, Blagoevgrad)

2) Les formes du refus révélatrices des reconfigurations sociales : éclatement démo- cratique et violences sociales dans l’armée russe en 1917.
Alexandre SUMPF (maître de conférences en histoire, Université de Strasbourg) ;

3) Le refus : posture pacifiste ou geste de combattants. Les actes d’indiscipline dans l’armée italienne.
Irène GUERRINI (Universit à di Genova) et Marco PLUVIANO (CRID 14-18).

4) Refuser la conscription dans les bataillons de travail ? Le cas des régions centrasiatiques de l’Empire russe en 1916.
Cloé DRIEU (chargée de recherche au CNRS/CETOBAC).

Pause repas de 12h15 à 14h

II – Les cadres militaires et nation aux et l’expérience du refus collectif

1) Les refus de guerre en 14-18 dans l’armée belge.
Benoit AMEZ (doctorant en histoire et directeur de collection).

2) Une exception ? Désordre et discipline : le Corps Expéditionnaire Britannique à l’heure des mutineries.

Pierre PURSEIGLE (associate Professor, University of Warwick).

3) Un cas d’école ? La mutinerie des brigades russes, causes et interprétations.

Maxim CHINIAKOV (maître de conférences université de Moscou)

4) Nous devons faire un exemple : L’amiral Scheer et les mutineries dans la marine impériale allemande en 1917.
Michael EPKENHANS (chef de recherche Centre d’Histoire Militaire Bundeswehr).

5) Les mutineries dans l’armée austro-hongroise de 1918 : des refus nationaux ?
Guy MARIVAL (professeur honoraire).

Samedi 10 juin – 9h30 Les mutineries aujourd’hui

Présidence Emmanuel SAINT-FUSCIEN, Maître de conférences EHESS.

III – Représenter les mutineries

1) Les mutins à la télévision, formes et images.
Jean-Christophe MEYER (PRAG Université de Strasbourg).

2) « Mort aux vaches » au Chemin des Dames, graffiti de contestation dans la Grande Guerre.
Jérôme BUTTET (professeur au lycée Camille Claudel Soissons).

3) Les mutins à l’école : 1917, la guerre en crise.
Vincent MOISSENET (professeur au collège André Malraux de Paron).

4) Entre représenter et se souvenir, le département de l’Aisne et les mutineries.
Franck VILTART (chargé de mission Chemin des Dames, Conseil départemental de l’Aisne).

IV – Se souvenir des mutineries : quels chemins de mémoire ?

1) Cent ans après une mémoire toujours à vif ? Le point de vue de la fédération nationale de la Libre Pensée.
Nicole AURIGNY (vice-présidente de la Fédération de la Libre Pensée)

2) Répressions et rumeurs : la confusion des figures du mutin et du fusillé pour l’exemple.
Gilles MANCERON (historien, Ligue des Droits de l’Homme).

3) Les mutineries dans les commémorations de la Mission du Centenaire. Quelle photographie des mémoires en 2017 ?
Alexandre LAFON (conseiller historique à la Mission du Centenaire)

V – Débat conclusif

Hervé CHABAUD (rédacteur en chef à l’Union), Michel SARTER (Directeur des Archives départementales de l’Aisne), Antoine FLANDRIN (journaliste au Monde),Guy Marival (professeur honoraire), Denis ROLLAND (Président Société Historique Soissons).

Dimanche 11 juin

11 H – Cimetière de Maizy, cérémonie en souvenir des fusillés du 18e RI : Casimir Canel, Alphonse Didier, Jean-Louis Lasplacettes et en souvenir de leur camarade Vincent Moulia.

14 H 30 – Évocation de la mutinerie du 18e RI et son dénouement tragique à Maizy. Visite de la ferme de Maizy. Rendez-vous devant le monument aux morts.

16 H 15 – Evocation de la mutinerie du 75e RI. Visite de la carrière lieu de cantonne- ment du régiment. Rendez-vous devant la mairie de Pargnan.

Événement labellisé par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale et le Conseil départemental de l’Aisne.

Renseignements :

Office de tourisme de Soissons 03 23 53 17 37 et Société Historique de Soissons.

03 23 59 32 36, e-mail : drsahs@orange.fr site internet : www.sahs-soissons.org

© 2017 - création Alphamosa