background image
agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Centenaire de l’opération Alberich

En mars 2017, l’Aisne se souvient de la destruction d’une partie de son territoire lors du repli allemand à travers de nombreux événements et commémorations.

En février et mars 1917, l’armée allemande met à exécution son plan de retrait sur 70 km de front, entre Arras et Soissons, et se retire sur la ligne Siegfried (Hindenburg pour les Français) afin d’économiser ses divisions. Dans la zone du repli, les populations civiles sont préalablement évacuées dans le Nord ou la Belgique. La ville de Saint-Quentin qui se retrouve en première ligne est ainsi vidée de ses 45 000 habitants en deux semaines. Le repli allemand est marqué par la mise en œuvre d’une stratégie de « terre brûlée ». Tout est détruit. Les habitations sont dynamitées, on détruit les ponts, on inonde les champs, on scie les arbres, les puits sont rendus impropres ou rebouchés. Le château de Coucy et son important donjon féodal sont détruits le 20 mars 1917. Le haut-commandement français n’a pas vu venir la manœuvre allemande et doit changer ses plans d’offensive. Les troupes françaises qui investissent Chauny et Tergnier après le départ des Allemands découvrent des « pays aplatis », dont les décombres fumants s’étendent à perte de vue. Le général Ludendorff a réussi un coup tactique en garnissant son front de plusieurs divisions derrière la ligne Siegfried et sur les hauteurs du Chemin des Dames, bien décidé à attendre l’offensive imminente programmée par le général Nivelle.

Centenaire de la destruction de Tergnier

En mars 1917, la ville de tergnier fut entièrement rasée par l’armée allemande lors du repli Alberich. En souvenir de ce drame, la ville de Tergnier organise un grand week-end de commémorations.

Samedi 11 mars 2017, 10h : conférence et reconstitution d’un bivouac de la Grande Guerre ; l’après-midi : exposition et concerts au Musée de la Résistance et de la Déportation, lecture de lettres de soldats et à 19h30, embrasement de la Mairie de Fargniers.

Dimanche 12 mars 2017, 8h : marche historique dans Tergnier sur les traces de la Grande Guerre ; 12h dépôt de gerbes au monument aux morts de Fargniers.

Embrasement de la mairie de Fargniers samedi 12 mars à 19h30.

Centenaire de la destruction du château de Coucy

Un siècle après la destruction du donjon et des tours du château de Coucy par les Allemands lors du repli Alberich, le Centre des monuments nationaux et l’AMVCC proposent un week-end de commémoration et de réflexion
les 18 et 19 mars 2017.

Samedi 18 mars 2017 : journée d’étude, « Coucy s’en va-t-en guerre », animée par des conférenciers et historiens, reviendra sur la destruction du château, la transmission de ce patrimoine aujourd’hui. Un atelier tout public de numérisation et de modélisation du monument en 3D, en partenariat avec l’Université technologique de Compiègne suivra ces conférences. Le soir de 20 à 22h : projections et spectacle vivant "Re-naissance" sur l’histoire du château et sa destruction.

Dimanche 19 mars 2017 : une seconde journée d’études sur l’histoire de Coucy en 1917 est organisée par l’AMVCC avec des historiens et spécialistes du patrimoine. L’après-midi, la Garde républicaine proposera deux représentations équestres à quatre cavaliers, accompagnée d’un ensemble de cuivre. Le soir de 20 à 22h : projections et spectacle vivant "Re-naissance" sur l’histoire du château et sa destruction.

Lundi 20 mars, de 18h à 20h30 : spectacle vivant et projections "Re-Naissance". Le spectacle "Re-Naissance" est payant : 5 euros (pour les plus de 18 ans).

A noter aussi : samedi 18 mars 2017, après-midi d’études sur la première libération de Noyon et le repli Alberich à l’auditorium du Chevalet, 6 place Aristide Briand, Noyon (Oise). Entrée libre et gratuite.

© 2017 - création Alphamosa